Philip K. Dick et le cinéma

Œuvres et thématiquesAdaptations officiellesFilms inspirés de Dick

Derniers articles

Détail d'une couverture d'une édition anglophone du roman A Scanner Darkly de Philip K. Dick.

La drogue dans la vie et l’œuvre de Philip K. Dick

J’ai été invité par le professeur Bernard Granger à intervenir le 9 mars 2015 dans le cadre du séminaire “Addictions et Créativité” à l’hôpital Tarnier (groupe Cochin, Paris). Dans une conférence d’une heure, j’ai abordé les différentes fonctions de la … Lire la Suite

0 comments
Détail de la couverture d'une édition poche anglophone de Glissement de temps sur Mars de Philip K. Dick.

Autisme et schizophrénie dans Glissement de temps sur Mars

Dans son roman Glissement de temps sur Mars publié en 1963, Philip K. Dick développe l’idée d’un lien entre schizophrénie et machine qui sera exposé par Bruno Bettelheim dans La Forteresse vide (1967) avec le cas du petit Joey qui … Lire la Suite

1 comment
Détail de la couverture d'une édition anglophone de Coulez mes larmes, dit le policier, de Philip K. Dick.

Coulez mes larmes, dit Philip K. Dick

Jason Taverner est une star de la chanson et de la télévision, fier de sa célébrité et d’être un Six, c’est-à-dire le produit d’une expérience eugéniste visant à créer des surhommes. Mais soudain tout s’écroule, il se réveille sans papiers, … Lire la Suite

0 comments
Anne Rubenstein et Philip K. Dick peu de temps avant leur mariage, en 1958.

Des fictions pour défier le temps

C’est une simple photo, l’image-type dont chaque couple désillusionné préfère se souvenir avec nostalgie, ou brûler. C’était en 1958, peu de temps avant le mariage de Philip K. Dick et de sa troisième épouse, Anne Rubenstein. En 1962, il lui … Lire la Suite

0 comments
Affiche de propagande utilisant le slogan « Vincere ! e vinceremo ! » prononcé par Mussolini lors de la déclaration de guerre à la France et la Grande-Bretagne le 10 juin 1940.

En attendant l’année dernière, l’éternel présent de l’Histoire

Dans un article précédent, j’écrivais que le roman de Philip K. Dick En attendant l’année dernière (1966) me semble plus fascinant par les pistes qu’il lance, multiples et en apparence contradictoires (qu’il reliera pour la plupart à la fin du … Lire la Suite

0 comments

Derniers articles

Robert Downey Jr. dans le film A Scanner Darkly de Richard Linklater (2006)

A Scanner Darkly, représenter la schizophrénie

La plupart des adaptations des œuvres de Philip K. Dick sont des films d’actions développant une idée d’une nouvelle de l’auteur. Mais A Scanner Darkly (Richard Linklater, 2006), adaptation du roman éponyme (Substance Mort en français), est l’une des rares … Lire la Suite

0 comments
Gary Sinise dans Impostor, film de Gary Fleder d'après Philip K. Dick (2002).

Impostor (Gary Fleder, 2002)

En 2075, les extra-terrestres d’Alpha du Centaure essayent d’envahir la planète depuis plus d’une décennie. Les villes terriennes sont protégées par des cloches de verre, la démocratie a cédé place à la dictature sous l’état d’urgence. Spencer Olham (Gary Sinise) … Lire la Suite

0 comments
L'enfant-robot de "Planète hurlante" ("Screamers").

Planète hurlante (Christian Duguay, 1995)

En 2078, la planète Sirius 6B est devenue quasi inhabitable en raison des ravages de la guerre qui depuis dix ans, fait rage entre le N.B.E., Nouveau Bloc Economique, et l’Alliance des mineurs. La planète a été bombardée avec des … Lire la Suite

0 comments

Derniers articles

Naissance de Kusanagi au début de Ghost in the Shell (Mamoru Oshii, 1995).

Ghost in the Shell : l’évolution naturelle des êtres artificiels

Avant que tous les objets ne « retournent » à leur aspect de 1939, Philip K. Dick propose dans son roman Ubik (1968) une représentation de la doctrine évolutionniste, dont un certain nombre d’auteurs de science-fiction jusqu’à la fin des … Lire la Suite

0 comments

Religion et virtualité : eXistenZ

Les films de science-fiction de David Cronenberg Videodrome (1983) et surtout eXistenZ (1999) ajoutent à la réflexion sur le réel une dimension religieuse. Ils peuvent être vus à ce titre comme des échos cinématographiques des romans de Philip K. Dick écrits … Lire la Suite

0 comments
La fin du monde festive de Southland Tales.

Southland Tales, l’apocalypse sous le signe de Philip K. Dick

Southland Tales (Richard Kelly, 2006) fait partie de ces films indépendants audacieux qui veulent briser les conventions hollywoodiennes mais peinent à construire des récits cohérents, malgré l’omniprésence d’idées originales et stimulantes. Southland Tales est un film intéressant par son empreint … Lire la Suite

0 comments
Image du film Pleasantville de Gary Ross

Pleasantville, du rêve américain au totalitarisme

Pleasantville (Gary Ross, 1998) est un film sorti à la même période que The Truman Show (Pater Weir, 1998), Dark City (Alex Proyas, 1998) ou Passé virtuel (Josef Rusnak, 1999) qui mettent en scène des villes du passé (les années … Lire la Suite

0 comments

Donnie Darko, schizophrénie de l’Élu

Une petite ville de banlieue, une critique sociale acide par le biais de personnages de différents milieux, une faille dans l’espace-temps créant un univers parallèle, Philip K. Dick hante Donnie Darko de Richard Kelly (2001). Le film dépeint un monde … Lire la Suite

0 comments