Détail du tableau "La femme invisible. À la mémoire de Raymond Roussel" par "la machine" de Louise Montalescot.

L’art de la mémoire dans l’Antiquité

Écrivant sur des récits littéraires et filmiques dans lesquels il est question de la mémoire, je me suis intéressé aux palais de mémoire conçus par les orateurs de l’Antiquité, à propos desquels je livre ici quelques notes issus de ma lecture de l’ouvrage de référence de Frances Yates, L’Art de la mémoire (Gallimard, 1975). J’ai été particulièrement frappé par les rapports entre espaces réels et espaces mentaux, mais aussi entre les images et les souvenirs, qui travaillent ces architectures de mémoire. Ou, autrement dit : par les rapports entre carte et territoire qui sont au cœur de mes recherches.

Lisez l’article sur le site Culturellement Vôtre.