Image du film Pleasantville de Gary Ross

Pleasantville, du rêve américain au totalitarisme

Pleasantville (Gary Ross, 1998) est un film sorti à la même période que The Truman Show (Pater Weir, 1998), Dark City (Alex Proyas, 1998) ou Passé virtuel (Josef Rusnak, 1999) qui mettent en scène des villes du passé (les années … Lire la Suite

Donnie Darko, schizophrénie de l’Élu

Une petite ville de banlieue, une critique sociale acide par le biais de personnages de différents milieux, une faille dans l’espace-temps créant un univers parallèle, Philip K. Dick hante Donnie Darko de Richard Kelly (2001). Le film dépeint un monde … Lire la Suite

Inception de Christopher Nolan

Inception, Donnie Darko et les boucles impossibles d’Escher

Le critique Albert Flocon écrivait à propos de l’œuvre du dessinateur et graveur M.C. Escher, en 1965 : « Son œuvre ajoute à l’excitation esthétique, toujours quelque peu passive, l’excitation intellectuelle d’y découvrir une structuration rigoureuse qui contredit l’expérience quotidienne … Lire la Suite

Inception, le temps rêvé du cinéma

Le film Inception (Christopher Nolan, 2010) marque une certaine influence de l’écrivain de science-fiction Philip K. Dick en raison de son sujet (la pénétration dans les rêves d’un individu pour le manipuler), comme cela a été relevée par de nombreux … Lire la Suite

Détail de la couverture d'une édition poche anglophone de Glissement de temps sur Mars de Philip K. Dick.

Autisme et schizophrénie dans Glissement de temps sur Mars

Dans son roman Glissement de temps sur Mars publié en 1963, Philip K. Dick développe l’idée d’un lien entre schizophrénie et machine qui sera exposé par Bruno Bettelheim dans La Forteresse vide (1967) avec le cas du petit Joey qui … Lire la Suite